Bellois - Espace Idiba Plus

Espace Idiba

Aller au contenu

Bellois

Les Sáwá > Les Rois et les Chefs
LES ROIS

Il y a 98 ans, un des ancêtres du nationalisme camerounais mourrait par pendaison pour « haute trahison ». A la suite d'une parodie de procès.
Fils du Roi MANGA NDUMBE BELL, Rudolf DUALA MANGA BELL a 35 ans lorsqu'il accède au trône royal. Il a étudié dans son pays et en Europe, en Allemagne en particulier où il aurait obtenu une licence en droit.
Rudolf DUALA MANGA BELL naît en 1872 à CAMEROONTOWN (ancienne appellation de la ville de Douala) de MANGA NDOUMBE et de TOMEDI MOUASSO. Il est le petit fils de NDOUMBE LOBE (King BELL, 4ème de la dynastie des BELL fondée en 1792)
Depuis 1884, les chefs Duala, DICKA MPONDO (King AKWA) en tête, ont signé le traité de protectorat Germano-Duala, qui place le Cameroun sous la protection de l'Allemagne. CAMEROONTOWN devient KAMERUNSTADT.
En 1891, à l'âge de 19 ans, après avoir fait son école primaire et une partie du secondaire à Douala, Rudolf DUALA MANGA BELL est envoyé en Allemagne pour y continuer ses études. Il s'inscrit au lycée d'AALEN puis à l'Université de BONN où il apprend le droit.
En 1896, après avoir terminé ses études, il rentre à KAMERUNSTADT (Douala). En 1897, son grand-père NDOUMBE LOBE meurt. Son père MANGA NDOUMBE devient le chef supérieur des BELL (5ème de la dynastie). En Décembre, Rudolf DUALA MANGA BELL épouse une métisse, Mlle ENGOME DAYAS dont le père DAYAS est anglais. En 1902, KAMERUNSTADT reprend son appellation originelle et redevient Douala (éponyme de EWALE fondateur de la ville). BUEA devient la capitale du Cameroun.
En 1908, suite à la mort de son père, Rudolf DUALA MANGA BELL est intronisé chef supérieur du clan des BELL qui regroupe les BONAMANDONE, BONAPRISO, BONADOUMBE, tous propriétaires et habitants du plateau JOSS à Douala.
En 1910, THEODORE SEITZ, gouverneur allemand au Cameroun soutient un projet d'urbanisation dit " GROSS DUALA " qui doit faire de la ville, l'un des plus grands ports d'Afrique.
Seitz prévoit pour cela d'exproprier les Duala de leur lieu d'habitation traditionnel qui doit devenir la ville européenne. De nouveaux lotissements (New Bell, New Akwa, New Deido) seront aménagés à l'arrière du pays pour les autochtones selon le nouveau plan d'urbanisation. Ces nouveaux lotissements seront séparés de la ville Européenne par un no man's land de un kilomètre de large.
Rudolf Douala Manga va s'opposer à ce projet qu'il qualifie de " projet d'apartheid "

TET'EKOMBO
(Hymne composé par Lobè Bébé Bell)
1
Tet'ekombo, ye Tet'ekombo. ,,,,Tet'ekombo Sango'ekombo, ye di meya oa
Di meya oa, ye, di meya oa Di meya ye, di meya ye, di meya oa, di meya oa
Tet'ekombO, ye, Tet'ekombo ,,,,Tet'ekombo, Sango'ekombo, o, di'a lebe oa
Di'a lebe Oa,o, di'a lebe Oa... Di'a lebe,ó, di'a lebe,ó , di'a lebe,ó, di'a lebe oa
O sibane ekombo'ango na boti
Oamen'o te pe na dikoti
Po'ango nya ngum so e nanga wase nan,
A ba, nga nja so nú maponde mo ?
Nd'ekombo si masawea
Sango to muña buka njan
Misima mao mi pepi nde ben ba bato
Diwengisan la man mese
Di we nde na Tete Yahwe
Na kwed'ango to songo ba si bolone !
2
Bodu bwaba n'esodisodi ,,,,Bodu ba esodisodi ya, a ngoso ya
A ngoso ya, to diele mba A ngoso ya, a ngoso ya,a ngoso to diele mba
Di langweye bambambe myango Di langweye mbambe myango nà nika nd'e
Na nika pe nd'e timbino be ! Timbino be, nà nika nde, na nika nde e timbino be
Di somone mbongo o muka ma Loba
Dongo abino di bulabele
Bawenya na bawenya ba ni tusabe
Masango masu ma ni dumbabe !
Ne te kwala, ó bawele
Na : A Te, ye nde nà mene
Natena kwañ, mbong'a babá e dubabe
Mbako'a Yahwe e buse nà
Yi ndenge di ma kusano
I timbe ndé musima ma bana basu.
3
Binyo makom lo bi mongele mam ,,,,Binyo lo bi mongele mam, a bana ba nin
Na bana ba Kamerun bese Kamerun, a bana ba Kamerun nyese nyese !
Embe te nde, lo si bobise ! ,,,,Embe te nde, embe te nde, lo si bobise
Akwane pe Loba jongwane. Akwane, akwane pe, akwane pe Loba jongwane
To nja nú timbise momene ka Yuda
Su lao di'a be pe nde ka la Yuda
Bajú ba taki bebwea ba mbu benei
Loba ombono, Farao timbi lo !
Loba e pon so nde jombwa
Nga di lakisane na mo
Teye mo miseá, a mongwane na pem
Batuse biso bese pe
Ba mabumba ndé ná mene
Na biso pe di kumwa tomba esimo !
Tet'ekombo, ye, Tet'ekombo....


Propos recueillis par Monique Ngo Mayag

Espace Idiɓa ((c)) 2010-2017
contact@espace-idiba.com
Retourner au contenu